Quelle a été la motivation des entreprises pour une introduction en Bourse ? Pourquoi avoir choisir Alternext ? Quel est le premier bilan des sociétés cotées ? Les Dirigeants répondent à toutes ces questions !

toutes les interviews

Les derniès interviews
André MARTINIE, Président - Freelance.com

"Nous attendons d'Euronext/Alternext une cotation en continu, permettant une meilleure visibilité sur le cours pour tous nos actionnaires."


1/ Quelle a été votre motivation pour une introduction en Bourse ?
Notre motivation reposait sur deux idées. La première était de donner à Freelance.com une meilleure visibilité vis-à-vis de ses grands clients ; la seconde était d'accroître nos fonds propres pour accélérer notre développement.
Défi relevé puisque, après avoir levé 2,6 millions d'euros, notre groupe a affiché en 2005 d'excellentes performance avec une forte croissance de l'activité (30,6 millions d'€ de CA : + 15,1 %) , un résultat net consolidé quatre fois et demi supérieur à celui de 2004 et le rachat en juillet 2006 de Valor, une société de portage salarial faisant la moitié de notre taille.
2/ Pourquoi Alternext ?
Alternext est un marché conçu pour les PME. Avec des règles plus souples que celles d'Eurolist, ce marché est un excellent moyen pour améliorer notre notoriété et notre lisibilité, notamment auprès de notre clientèle, principalement grands comptes.
3/ Quel est le premier bilan que vous faites ?
La Bourse , et notamment le travail de fond auprès de l'AMF, nous a permis d'acquérir une respectabilité et surtout d'être validés auprès de nos clients.
Les interrogations sur Freelance.com ont été effacées ; nous pouvons désormais nous concentrer le développement de notre modèle économique, notre croissance et l'amélioration de notre rentabilité.
4/ Quelles sont vos attentes dans l'avenir ?
Nous concentrons notre action sur le développement qui est porté par l'élargissement général de l'externalisation dans notre économie. Le positionnement unique de Freelance.com et le caractère innovant de son offre lui permettent de tabler sur une très forte croissance tant de son chiffre d'affaires que de ses résultats dont la première étape a été la reprise de VALOR au début juillet 2006.