Grâce à Alternext, les investisseurs bénéficient d'une alternative d'investissements accompagnés de nombreux avantages. Les aspects forts de ce marché sont diversifiés et garantissent aux investisseurs une liquidité favorable et une transparence des émetteurs.

  De nouvelles opportunités d'investissements sur des secteurs d'activités diversifiés (une vingtaine de secteurs distincts tels que les services financiers, internet, médias, distribution, logiciels et services informatiques...).

 Une garantie de transparence des émetteurs

  Un bilan annuel positif quant au respect des prévisions annoncées au moment de l'IPO.

  Un système de liquidité favorable aux investisseurs. A la suite de la réforme du mode de cotation, intervenue le 9 janvier 2006, les investisseurs bénéficient du même système de cotation que celui pratiqué sur les marchés réglementés. Depuis l'évolution de ce mode, la liquidité sur Alternext a été multipliée par trois, avec plus de 3 millions d'euros échangés en moyenne chaque jour et 1 valeur sur 3 cotée à ce jour en continu.

 Un régime fiscal avantageux lié au régime des PME

A la suite de la conférence de presse du 21 juin 2005, Thierry Breton a annoncé une série de mesures fiscales appropriées aux PME à travers Alernext et qui profitent aux investisseurs institutionnels.
Plusieurs mesures ont été prises pour les investisseurs institutionnels :

- Les FCPI (Fond commun de placement et d'innovation) et les FCPR (Fond commun de placement à risque) : sur les 60% et 50% de ces fonds qui doivent être investis dans le non côté (ils servent à ça), ils sont autorisés à inclure une quotité de 20% d'actions cotées de faible capitalisation, en plus de leur quotité libre.
- L'impôt de bourse est supprimé pour les capitalisations boursières inférieures à 150 millions d'euros.
- Les titres de participation des sociétés cotées sur Alternext sont totalement exonérés d'impôt sur les plus-values.